Nous avons réuni plusieurs astuces très utiles pour vous aider à optimiser vos impressions. Cliquez sur les parties suivantes pour en savoir plus.

Ces informations vous sont fournies en toute bonne foi ; il s’agit d’un simple guide et Arjowiggins Graphic ne saurait être tenu pour responsable d’un quelconque dommage causé par le suivi de ces conseils.

Pour minimiser les phénomènes de transvision, il est préférable,lors de la conception de votre document, de disposer dos à dos les visuels à fortes charges d’encre et les couleurs sombres.Recto-verso

Lors de la conception, évitez si possible, dans les zones de pliage, les aplats et les fortes charges d’encre, ainsi qu’une réserve sur les vernis UV. Il n’y aura pas d’écaillage du film d’encre au niveau du pli.1

Toujours lors de la conception, ne prévoyez pas de fortes charges d’encre en fonds perdus pour éviter le maculage lors de la découpe. Celui-ci est en effet causé par la très forte pression exercée au moment de la coupe.2

 

Enfin, lors de l’impression, prenez garde à l’utilisation des encres Bleu Reflex et Warm Red qui provoquent des problèmes d’abrasion : un traitement en couleurs primaires est préférable.

3Les papiers couchés mats sont de manière générale plus fragiles que les brillants. Leur surface étant plus ouverte, l’encre a tendance à pénétrer : en fait, le vernis de l’encre pénètre dans le papier, tandis que les pigments de l’encre restent en surface. Ceci entraîne des problèmes d’abrasion d’encre et de salissures.

Comportements des mats de la gamme MCS.

Le Satimat est un demi-mat légèrement calandré. Outre son toucher velouté, ce calandrage lui procure une bonne résistance à l’abrasion des encres. Le Chromomat est un vrai mat, il n’est pas du tout calandré. Cela lui donne cet aspect unique, sa matité profonde et son toucher matière. Il est cependant un peu plus fragile et certaines précautions sont nécessaires lors de l’impression et du façonnage.

Lors de la conception, les visuels ou toute zone de fort encrage doivent être idéalement disposés face à face (et non pas face à des zones de texte ou des zones non imprimées), afin de limiter des salissures.

Lors de la photogravure, afin d’éviter les trop fortes charges d’encre et limiter le maculage, il est préférable de pratiquer le « retrait de sous-couleurs » (baisse de puissance des trois couleurs primaires compensée par une montée de noir).

Lors de l’impression, il est conseillé de ne pas travailler en haute pile pour limiter les risques de maculage. Les meilleurs résultats s’obtiennent avec des encres séries spéciales pour papiers couchés mats. Il est recommandé d’appliquer un vernis de protection sur les visuels pour diminuer les risques de salissures. S’assurer auparavant de la compatibilité encre/ vernis.

PROBLÈMES CAUSES SOLUTIONS
Pollution des zones imprimées Barbes de coupe sur les tranches Lorsqu’un papier est refendu en
deux avant l’impression, il est nécessaire
d’effectuer une coupe de rejet.
Difficultés à basculer
Salissures au façonnage
Mauvais séchage des encres Encres mal adaptées au support
PH et conductivité de l’eau
de mouillage à contrôler.
Diminuer le débit d’eau.
Maculage Charges d’encre trop importantes Régler l’équilibre eau/encre.
Mauvais rendu dans ses
superpositions
Refus d’encre Change colour sequence to print screen areas under solids.
Aplats/tramés
Montées en épaisseurs
Défaut de mouillage Vérifier le débit de l’eau
(pas assez ou trop important).
Contrôler le PH et la conductivité
de l’eau de mouillage.
Jaunissement du papier
au verso de l’impression
Impression fantôme due
à l’évaporation des huiles
végétales contenues
dans l’encre
Peu de solutions, puisque ce défaut
apparaît après l’impression.
Il est toutefois conseillé d’aérer
les piles à la sortie machine :
3 ou 4 fois à 1 quart d’heure d’intervalle.

Coupe-de-rejetLa coupe de rejet est la reprise au massicot de la partie repoussée par la lame (rejet de lame). Elle permet d’éliminer barbes de coupe et poussières dues à la coupe.

PROBLÈMES CAUSES SOLUTIONS
Mauvais repérage
et/ou doublage latéral
(surtout sur machines 1 et 2 couleurs si plusieurs passages).
Mauvais sens des fibres Dans la mesure du possible ;
utiliser le papier avec les fibres parallèles
à l’axe du cylindre d’impression.
Mauvais passage à la marge Choc thermique très important Eviter les gros écarts de
température.
Mauvaise planéité,
déformation rapide du papier après l’ouverture des palettes
Humidité relative (HR).
Température
Si l’atelier est trop sec, HR>35 %,
le papier sèchera et formera une cuvette.
Si l’atelier est trop humide, HR>60 %,
les bords du papier reprendront de l’humidité
et onduleront (bien protéger le papier).
Plissage en machine Mauvaise planéité Voir ci-dessus.
Vérifier la présentation des feuilles
aux taquets, ainsi que le réglage
des pinces de transfert.
Electricité statique Déséquilibre hygrométrique
Mauvaise mise à la terre
Humidifier l’air
Vérifier la bonne masse de la machine.
Mettre des barres antistatiques
VOLUME DE LA PALETTE
DIFFÉRENCE DES TEMPÉRATURES INTÉRIEUR EXTÉRIEUR
5°C 7,5°C 10°C 15°C 20°C 25°C 30°C 35°C
0,2m3 4h 7h 9h 15h 21h 29h 41h 62h
0,4m3 7h 12h 17h 26h 36h 41h 64h 92h
0,6m3 9h 15h 20h 31h 42h 55h 76h 106h
1m3 12h 18h 23h 33h 46h 63h 94h 115h
2m3 13h 19h 24h 35h 49h 66h 90h 123h

Forte-humiditeLes fibres absorbent le surplus d’humidité de l’atmosphère et se dilatent selon le sens travers. Ceci créé l’ondulation
du papier. Afin d’éviter ce problème, s’assurer que le papier reste sous emballage jusqu’à l’utilisation et ensuite le protéger à chaque stade de la fabrication.

 

Faible-humiditeDans une atmosphère trop sèche, l’humidité existant dans le papier s’évapore et les fibres sens travers se contractent. Ceci créé l’effet de cuvette et se produit surtout l’hiver.

PROBLEMES CAUSES SOLUTIONS
Casse
au pli
Ecaillage de la couche Il est recommandé d’effectuer un rainage avec filet raineur et contrepartie (voir schéma ci-dessous). Le filet sera toujours positionné sur le côté extérieur de l’ouvrage plié.
Salissures au façonnage Abrasion (sur couché mat) Utiliser des encres à haute résistance à l’abrasion (consulter votre fabricant d’encres). Passer un vernis de protection.

Pliage : pour faciliter le pliage, il est recommandé de rainer à partir de 150 g/m2
Sens de rainage préconisé : dans la mesure du possible, le pli doit être parallèle au sens du papier.Rainage